Activite physique et prevention des maladies chroniques : ou sont les resultats de recherche sur les personnes en situation de handicap?

Citation metadata

Date: May 2, 2022
From: CMAJ: Canadian Medical Association Journal(Vol. 194, Issue 17)
Publisher: CMA Impact Inc.
Document Type: Article
Length: 2,545 words
Lexile Measure: 2060L

Document controls

Main content

Article Preview :

Plus d'un milliard de personnes, representant 15 % de la population mondiale, vivent avec une forme de handicap (1). Le terme << handicap >> ne signifie pas necessairement l'existence d'un probleme de sante. Plutot, un handicap survient lorsque des deficiences (physiques, mentales, sensorielles, intellectuelles) interagissent avec des obstacles personnels et environnementaux pour compromettre la capacite d'une personne a contribuer pleinement a la societe (1). Par exemple, un patient atteint d'arthrite n'est pas necessairement << handicape >>, mais si ses fonctions physiques sont alterees et que des obstacles architecturaux (p. ex., des escaliers au lieu d'un ascenseur) ou politiques (p. ex., le bannissement des scooters electriques des transports en commun) contraignent sa capacite a travailler ou a se deplacer librement dans sa communaute, on considererait cette personne comme etant en situation de handicap (1).

Ces personnes sont a plus haut risque de developper des maladies chroniques que la population en general (1). Pour cette derniere, d'importantes donnees probantes de grande qualite extraites d'etudes observationnelles a l'echelle populationnelle et d'essais cliniques randomises et controles ont demontre que l'activite physique est associee a un plus faible risque de developper des maladies chroniques, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabete de type 2 et des types precis de cancers (2,3). On a mis en oeuvre ces donnees probantes pour l'ensemble de la planete sous la forme de politiques, de programmes et de lignes directrices pour la pratique clinique en lien avec l'activite physique. En revanche, pratiquement aucune etude scientifique n'a evalue le role de l'activite physique dans la prevention des maladies chroniques chez les personnes en situation de handicap (2-4).

Dans des processus independants d'elaboration de lignes directrices en matiere d'activite physique, des chercheurs du departement de la Sante et des Services sociaux des Etats-Unis (3) et de l'Organisation mondiale de la sante (OMS) (5,6) ont passe en revue des travaux de recherche portant sur 9 maladies invalidantes frequentes : arthrose, deficiences intellectuelles, sclerose en plaques, maladie de Parkinson, antecedents d'accidents vasculaires cerebraux, depression clinique majeure, troubles d'hyperactivite avec deficit de l'attention, schizophrenie et traumatisme medullaire. Chacun des organismes a trouve un nombre insuffisant de travaux de recherche pour determiner un lien entre l'activite physique et le risque de developper des maladies chroniques pour les personnes atteintes de l'un ou l'autre de ces problemes de sante (3,5,6). Dans notre recherche pour des articles publies entre 1999 et 2019 dans 5 revues medicales de premier plan (The BMJ, The Lancet, JAMA, JAMA Internal Medicine et The New England Journal of Medicine), en utilisant des termes de recherche pour 55 problemes de sante (p. ex., douleur chronique, troubles du spectre de l'autisme, epilepsie) et deficiences (p. ex., auditive, visuelle, intellectuelle) qui pourraient mener a une situation de handicap, seulement 0,3 % des quasi 27 000 articles etudies abordaient la prevention des maladies chroniques, la promotion de la sante ou les facteurs lies a la sante chez les personnes atteintes de ces problemes de sante ou de ces deficiences (4); moins de 0,001 % abordaient le sujet de...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A702029677