Elements devaluation des adultes ages fragiles qui demandent l'aide medicale a mourir.

Citation metadata

Date: Mar. 14, 2022
From: CMAJ: Canadian Medical Association Journal(Vol. 194, Issue 10)
Publisher: CMA Impact Inc.
Document Type: Article
Length: 2,487 words
Lexile Measure: 1860L

Document controls

Main content

Article Preview :

Points cles

* Les recentes modifications apportees a la loi canadienne ont en fait cree 2 modes d'acces a l'aide medicale a mourir (AMM) selon que la mort est raisonnablement previsible ou non; cela a des implications pour les adultes ages fragiles.

* Meme si la mort raisonnablement previsible n'est plus un critere d'admissibilite a l'AMM, elle demeure un element important et difficile a determiner pour les personnes chargees d'evaluer les demandes d'AMM en raison de ses implications sur les precautions additionnelles mises de l'avant chez les patients.

* La fragilite est une entite clinique trop peu reconnue qui peut etre la source de souffrances chroniques et intolerables chez les patients qui demandent l'AMM.

* L'evaluation des demandes d'AMM chez les patients fragiles est complexe en raison de la nature dynamique de la fragilite et de l'interpretation ambigue des criteres d'admissibilite en lien avec la fragilite.

* Il faut ameliorer la collecte des donnees et la formation medicale sur l'etat de fragilite des patients qui demandent l'AMM et inclure davantage de specialistes de la fragilite dans les comites responsables d'orienter la redaction des politiques, des lignes directrices et des lois relatives a l'AMM.

En 2016, l'aide medicale a mourir (AMM) a ete decriminalisee au Canada avec l'adoption du projet de loi C-14. En vertu de ce projet de loi, les adultes ([greater than or equal to] 18 ans) juges aptes qui etaient atteints d'une maladie grave et incurable, presentaient un declin avance et irreversible de leurs capacites, eprouvaient des souffrances physiques ou psychologiques intolerables et dont la mort etait raisonnablement previsible etaient admissibles a l'AMM (1). Apres l'adoption de la loi, des contestations judiciaires ont ete portees devant la Cour superieure du Quebec, qui a statue que la loi originale etait trop restrictive et contrevenait a la Charte canadienne des droits et libertes (2). Cela a mene en mars 2021 a l'adoption du projet de loi C-7, qui modifiait le Code criminel du Canada pour retirer le critere de << mort raisonnablement previsible >>, ce qui a conduit a l'etablissement de 2 voies distinctes pour acceder a l'AMM selon que la mort est ou non raisonnablement previsible (3). Une des populations de patients susceptibles d'etre touches par ces changements est celle des adultes ages consideres comme fragiles. Lorsqu'ils analysent les demandes d'AMM de cette population, les professionnels de la sante devraient verifier si les facteurs qui contribuent a leur fragilite sont reversibles.

L'AMM pour les personnes dont le deces n'est pas raisonnablement previsible demande un surcroTt de prudence, notamment sous la forme d'une periode minimum de 90 jours pour devaluation de l'admissibilite et d'une evaluation obligatoire par un clinicien expert de la maladie du patient (3). Le projet de loi C-7 prevoit aussi l'accessibilite a l'AMM par le biais d'une directive anticipee si l'admissibilite a ete determinee alors que le patient etait apte, ce qui s'applique aux patients qui sont atteints de demence ou qui courent un risque eleve de delire (2 phenomenes qui accompagnent souvent la fragilite).

La fragilite est un syndrome caracterise par...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A696336633