Insulinome malin chez un patient en hypoglycemie.

Citation metadata

Date: May 16, 2022
From: CMAJ: Canadian Medical Association Journal(Vol. 194, Issue 19)
Publisher: CMA Impact Inc.
Document Type: Article
Length: 2,982 words
Lexile Measure: 1650L

Document controls

Main content

Article Preview :

Un homme de 67 ans a consulte au service des urgences apres avoir ressenti une faiblesse generalisee, des nausees et de la confusion pendant 2 heures. Le patient ne presentait ni diaphorese, ni palpitations, ni tremblements et s'etait senti bien plus tot dans la journee. Ses antecedents medicaux etaient insuffisance cardiaque congestive avec reduction de la fraction d'ejection, insuffisance renale chronique et hypertension pulmonaire. Il etait traite par apixaban, atorvastatine, furosemide, metoprolol et sacubitril-valsartan. On n'a note aucun signe ni symptome d'infection, d'insuffisance surrenalienne, d'insuffisance hepatique ou d'insuffisance cardiaque decompensee et ses signes vitaux, y compris sa frequence cardiaque et sa tension arterielle, etaient normaux. Sa glycemie etait a 3,3 mmol/L et ce tableau a ete attribue a une baisse de l'apport oral. Apres un traitement par dextrose intraveineux (D50W), sa glycemie a augmente a 13 mmol/L. En l'espace d'une heure, ses symptomes sont rentres dans l'ordre, sans recurrence de l'hypoglycemie et il a recu son conge.

Trois semaines plus tard, le patient a consulte au service des urgences pour convulsions spontanees; il avait alors une glycemie a 1.6 mmol/L. Il ne presentait aucun autre symptome aigu. Apres l'administration intramusculaire de glucagon pour corriger rapidement son hypoglycemie, il a ete admis en medecine interne.

Le patient s'etait aussi senti faible au cours du mois precedent, ce qu'il a attribue a son insuffisance cardiaque. A la maison, il avait consomme ses portions habituelles de mets libanais traditionnels. Il dinait normalement a 14 h et les 2 fois ou il s'est presente a l'hopital, il etait environ 17 h. Il n'avait aucun symptome tot le matin. Il ne souffrait d'aucun probleme de sante mentale, il n'avait pas acces a des antihyperglycemiants (p. ex., insuline ou sulfonylurees) et n'avait pas consomme d'alcool. Il n'avait aucun antecedent chirurgical, y compris d'operations a l'estomac.

Les premieres analyses, soit formule sanguine complete, hemocultures, electrolytes, enzymes hepatiques et cortisol matinal, etaient normales. La fonction renale du patient etait comparable aux donnees de reference, avec un debit de filtration glomerulaire estime a 40 mL/min. Fait a noter, son hemoglobine [A.sub.1c] etait a 5.5 %, soit en baisse par rapport a 6.2 % l'annee precedente lors d'une visite de controle annuelle. Le depistage des sulfonylurees est reste negatif pour l'acetohexamide, le chlorpropamide, le tolazamide, le tolbutamide, le glimepiride, le glipizide, le glyburide, le nateglinide et le repaglinide. Comme le patient consultait pour un premier episode de convulsion, nous avons effectue une tomodensitometrie (TDM) cerebrale, qui s'est revelee normale.

Au cours de cette hospitalisation, le patient a continue de presenter une hypoglycemie pendant la journee, qui a necessite des perfusions continues de dextrose intraveineux. Les analyses subsequentes ont revele un taux d'insuline serique eleve a 187 pmol/L (valeurs normales 35-140) et de peptide C a 8.18 nmol/L (valeurs normales 0.30-1.32), malgre une glycemie basse a 2.1 mmol/L (valeurs normales 3.3-11.0). Etant donne qu'il semblait bien se porter, qu'il n'avait pas d'antecedents et que les analyses initiales n'avaient permis d'identifier aucune des causes courantes de l'hypoglycemie, comme le sepsis, l'alcool ou...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A703445234