Observation d'une toxicite chronique au lithium chez une femme de 54 ans.

Citation metadata

Date: Sept. 27, 2021
From: CMAJ: Canadian Medical Association Journal(Vol. 193, Issue 38)
Publisher: CMA Joule Inc.
Document Type: Article
Length: 2,747 words
Lexile Measure: 1670L

Document controls

Main content

Article Preview :

Une femme de 54 ans s'est presentee au service des urgences apres avoir vecu 2 jours avec un etat mental altere, de la faiblesse et des mouvements involontaires. Ses antecedents medicaux indiquaient un trouble bipolaire de type 1, diagnostique 32 ans auparavant. Elle prenait les medicaments d'ordonnance suivants, administres 1 fois par jour par voie orale: 900 mg de carbonate de lithium (preparation a liberation prolongee), 3 mg de risperidone, 1 mg de benzatropine, et 0,5 mg de lorazepam (au besoin). Depuis plusieurs annees, sa dose de lithium etait stable et elle ne presentait pas d'antecedents de surdose aigue ni d'erreur de dosage. Elle ne consommait pas de medicaments en vente libre ni d'autres substances.

Lors de l'examen, la patiente etait afebrile, sa tension arterielle etait de 101/54 mm Hg et sa frequence cardiaque etait de 110 battements/ min et reguliere. Son etat mental etait altere, presentant un score de Glasgow de 10 (E4 V2 M4). Elle avait des tremblements brusques et de l'hyperreflexie accompagnes d'un clonus inductible bilateral de la cheville. Ses mouvements extraoculaires etaient normaux, sans presence de nystagmus. Aucune anomalie neurologique focale n'etait observable. Elle presentait des signes d'hypovolemie intravasculaire avec une basse pression veineuse jugulaire.

Des analyses sanguines ont decele une glycemie aleatoire de 7,6 (intervalle normal de 3,8 a 7,7) mmol/L; un taux de sodium de 146 (intervalle normal de 135 a 145) mmol/L; un taux de potassium de 4,0 (intervalle normal de 3,2 a 5,0) mmol/L; un taux de creatine de 115 (intervalle normal de 50 a 98) |imol/L avec un taux de filtration glomerulaire estime (TFGe) de 46 mL/ min/1,73 [m.sup.2] (on avait documente une fonction renale normale 2 ans auparavant avec un taux de creatine de 89 [micro]mol/L et un TFGe de 64 mL/min/1,73 [m.sup.2]). Un electrocardiogramme a 12 derivations affichait un rythme sinusal normal, des inversions precordiales de l'onde T et un allongement de l'intervalle QTc de 533 ms (figure 1). On n'a observe aucune anomalie intracranienne aigue a l'examen tomodensitometrique sans agent de contraste de la tete. Le taux de lithium serique de la patiente etait de 1,50 mmol/L (intervalle therapeutique normal de 0,50 a 1,20 mmol/L). En raison des symptomes neurologiques de notre patiente, des observations faites sur son electrocardiogramme et de son taux de lithium serique legerement eleve, nous avons diagnostique une toxicite chronique au lithium.

Nous avons interrompu son traitement au lithium et lui avons administre une perfusion intraveineuse isotonique. Apres 48 heures, son taux de lithium serique avait diminue a 0,40 mmol/L, mais a ensuite rebondi a 1,30 mmol/L au troisieme jour de l'hospitalisation malgre l'administration en continu de la perfusion intraveineuse. Pendant ce temps, on n'a observe aucune amelioration de l'etat mental de la patiente. Nous avons consulte le centre antipoison regional et le service de nephrologie puis nous avons amorce le traitement d'hemodialyse. Apres 8 heures d'hemodialyse a faible efficacite en continu, son niveau de conscience s'est ameliore et son taux de lithium serique etait indetectable. On a surveille ce taux pendant 48 heures...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A677132936