Augmenter le taux de vaccination contre le SRAS-CoV-2 parmi la population noire au Canada.

Citation metadata

Date: Sept. 27, 2021
From: CMAJ: Canadian Medical Association Journal(Vol. 193, Issue 38)
Publisher: CMA Joule Inc.
Document Type: Article
Length: 2,295 words
Lexile Measure: 1950L

Document controls

Main content

Article Preview :

En juin 2020, Sante publique Ontario a amorce la collecte de donnees sur la race des patients atteints de la COVID-19, apres des mois de plaidoyer de la part de la communaute. Le caractere disproportionne du taux d'infection des personnes noires au SRAS-CoV-2 dans la province est rapidement devenu apparent. Selon les premieres donnees devoilees par le Bureau de sante publique de Toronto, les populations de descendances africaine et caribeenne comptent pour 21 % des cas de COVID-19 dans la ville alors qu'elles ne representent que 9 % de sa population (1). Pour les mois de janvier a mai 2020, les taux d'infection au SRAS-CoV-2, d'hospitalisation, d'admission aux soins intensifs et de deces etaient respectivement 3, 4, 4 et 2 fois superieurs a la moyenne globale dans les quartiers les plus multiethniques de l'Ontario (2). Dans les populations noires de Toronto, le taux d'infection a la COVID-19 a progresse de 741 cas a 1311 cas par 100 000 habitants entre les mois de mars et avril 2021 (1). Bien qu'ils soient parmi les plus durement touches par la pandemie, seulement 56,6 % des Noirs canadiens ont indique vouloir recevoir le vaccin contre le SRAS-CoV-2, comparativement a 76,9 % pour la population generale (3), selon un rapport de Statistique Canada publie en mars 2021. L'Organisation mondiale de la Sante definit la reticence a l'egard de la vaccination comme un delai dans l'acceptation ou le refus des vaccins malgre la disponibilite de services de vaccination (4). Ainsi, avant de cataloguer des communautes et des patients comme etant reticents a la vaccination ou peu eduques en ce qui concerne la sante, nous devons nous assurer qu'un acces adequat aux services de vaccination est offert et de remedier au racisme systemique qui explique un grand nombre d'inegalites sociales auxquelles font face les communautes noires au Canada. Au cours d'une pandemie qui a eprouve ces communautes de facon disproportionnee, la vaccination contre le SRAS-CoV-2 donne l'occasion de retablir la confiance et l'imputabilite et de corriger les inegalites de longue date vecues par les populations noires lorsqu'il est question de sante. Nous discutons ici de ce que les cliniciens peuvent faire pour tenter d'augmenter le taux de vaccination contre le SRAS-CoV-2 chez les Noirs canadiens.

Bien qu'aucune donnee probante n'ait demontre l'existence d'une reticence a l'egard de la vaccination systematique des enfants parmi les populations noires au Canada, une etude de 2012 a montre que les Noirs de l'Ontario constituaient le groupe racise le moins susceptible de se faire vacciner contre la grippe (5). Le centre de sante communautaire TAIBU, qui dessert des populations principalement noires, a elabore un modele pour s'attaquer a cet enjeu. Grace a une initiative d'amelioration continue centree sur le respect du point de vue des Noirs pour accroitre la confiance a l'egard de la vaccination, le centre a augmente le taux de vaccination contre la grippe parmi les populations qu'il dessert, le faisant passer de 8 % en 2013 a 53 % en 20186. Les prestataires de soins du centre TAIBU...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A677132938