Bien chez soi, meme sans toit.

Citation metadata

Author: Matt Larsen
Date: Nov. 7, 2022
From: CMAJ: Canadian Medical Association Journal(Vol. 194, Issue 43)
Publisher: CMA Impact Inc.
Document Type: Article
Length: 1,751 words
Lexile Measure: 1350L

Document controls

Main content

Article Preview :

Je fixe mon telephone apres que ma tante a raccroche. Je l'ai appelee pour lui demander de m'aider a traiter ce qu'il me reste contre les punaises de lit. Elle a refuse, sans hesiter, de venir dans <<l'antre de la bete>>, comme elle appelle le refuge pour sans-abris du centre-ville de Toronto ou je loge. Je n'ai pas voulu insister. Je suis un fardeau pour ma famille et mes amis depuis des annees; ils ne me doivent rien.

Je leve les yeux vers la lumiere fluorescente au-dessus de mon lit pliant. Le refuge, un ancien centre de detention pour mineurs, est complet. Pour les chanceux qui dorment dans une cellule, les lumieres s'eteignent a 23 h. Dans l'aire commune ou je me trouve, parmi les lits installes en cas de depassement de la capacite d'accueil, la lumiere reste allumee en tout temps.

Je repense au jeune homme que j'ai rencontre a l'exterieur du refuge et qui voulait me vendre sa carte de cafe McDonald's pour 2 dollars. Lorsque j'ai menti en pretextant ne pas avoir mon portefeuille sur moi, il m'a implore d'aller le chercher parce qu'il ne lui manquait que quelques dollars pour acheter du crack. J'ai secoue la tete en commenqant a m'eloigner, et il ne m'a pas quitte des yeux. Son regard, d'une intensite que je n'avais jamais vue, etait celui d'un gars qui n'a plus qu'une seule raison de vivre, et je me dressais sur son chemin.

Je me demande si ma situation est si eloignee de la sienne. Je consomme de la marijuana avec exces et quotidiennement depuis plus de 10 ans, mais je n'ai jamais essaye de drogues dures. Il faut dire qu'en 4 mois d'itinerance, j'ai vu des personnes sous l'influence de toutes sortes de substances, de la methamphetamine au fentanyl. Si ce qui m'attend est aussi sombre que ces 4 derniers mois, j'ai peur de me tourner, moi aussi, vers quelque chose de plus puissant.

J'ai 2 options, et une seule porte la promesse d'une vie meilleure. C'est ce qui m'amene a contacter le centre de desintoxication.

Dans le lit pres de mes pieds, Colocataire numero 1 marmonne dans son sommeil, tousse de facon explosive, puis redevient silencieux. Dans le lit a ma droite, Colocataire numero 2 regarde des videos sur son telephone colle sur son nez; le volume me permet de tout ecouter de ma position, a moins de 2 metres. Le quatrieme lit de la chambre est vacant, Colocataire numero 3 ayant ete mis a la porte plus tot dans la journee, apres un test d'urine positif aux drogues.

Mon regard vide parcourt le platre effrite d'un...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A725096691