Soixante-neuf ans apres avoir survecu a l'epidemie de polio.

Citation metadata

Date: Feb. 22, 2022
Publisher: CMA Impact Inc.
Document Type: Article
Length: 2,697 words
Lexile Measure: 1510L

Document controls

Main content

Article Preview :

Aujourd'hui age de 72 ans, Barry McMahon, producteur de films et de videos a la retraite, a recu un diagnostic de poliomyelite paralytique aigue en 1951, alors qu'il avait 3 ans. Ses muscles respiratoires et les muscles de ses bras et de ses jambes ont ete affectes, mais il n'a pas eu besoin de poumon d'acier. Il a passe des mois en isolement a l'hopital, suivis de plusieurs mois de convalescence et de readaptation. Son premier signe de recuperation a ete la mobilite gagnee au niveau de son orteil gauche.

Barry a toujours sa faiblesse aux bras et aux jambes, particulierement du cote droit. Il a appris a marcher sans dispositif d'aide a la deambulation, mais il a eu besoin d'une orthese genou-chevillepied pour soutenir sa jambe droite; il l'a utilisee pendant 8 ans. Il a subi une arthrodese et des transferts de tendons a la cheville droite pour soutenir son pied et sa cheville droits et avoir une demarche securitaire. Cette faiblesse ne s'est jamais amelioree, mais il a appris a vivre avec elle. Il a ete en mesure de travailler, d'elever une famille et de realiser differents projets.

Dans les annees 1980, Barry s'est fracture le femur en faisant une vilaine chute. En 1990, il a commence a utiliser un fauteuil roulant electrique pour eviter les chutes et composer avec la baisse de son endurance musculaire.

En 1996, sans avoir subi de traumatisme ou ete atteint d'une maladie specifique, Barry a soudainement developpe un surcroit de fatigue, vu son endurance musculaire diminuer et commence a ressentir une faiblesse accrue et des douleurs generalisees et refractaires. Compte tenu de ses antecedents de polio et de l'absence d'autres causes identifiables, un physiatre a diagnostique un syndrome postpolio (1). Toujours en 1996, comme ses symptomes persistaient, Barry a presente une demande de prestations d'invalidite de longue duree. Malgre ses difficultes, il a continue de faire du benevolat aupres d'organismes de bienfaisance communautaires.

Plusieurs facteurs font que les symptomes de syndrome postpolio de Barry sont difficiles a gerer. L'un des defis consiste a trouver des professionnels de la sante qui connaissent bien les effets a long terme de la polio et le traitement a adopter pour ne pas declencher de nouveaux symptomes. Le symptome le plus difficile a maitriser est la douleur. Celle de Barry est multifactorielle; elle est constante, generalisee et d'intensite variable selon l'activite, ce qui est frequent avec le syndrome postpolio.

Point de vue du patient

On estime a 31 000 le nombre de survivants de la polio au Canada, et moins de la moitie d'entre nous presenteraient des symptomes de syndrome postpolio. Nous ne formons pas une grosse cohorte, alors nous faisons face a l'inconnu en matiere de soins de sante.

J'ai utilise plusieurs dispositifs d'aide (ils evoluent sans cesse), et mon domicile respecte les principes d'accessibilite universelle (2), mais les interventions dont j'ai le plus beneficie sont l'aide de mon ame sreur, de mes filles et des preposees que m'envoie mon centre communautaire.

A part quelques petites...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A693706877