Hypoglycemie artefactuelle chez une patiente atteinte d'anemie falciforme.

Citation metadata

Publisher: CMA Impact Inc.
Document Type: Article
Length: 2,140 words
Lexile Measure: 1700L

Document controls

Main content

Article Preview :

Une femme de 53 ans a ete dirigee vers notre clinique d'endocrinologie pour hypoglycemie recurrente detectee lors d'analyses sanguines. Ses valeurs de glycemie a jeun au cours de l'annee ecoulee variaient de 2,6 a 3,4 mmol/L. Meme si elle etait asymptomatique, on lui donnait du jus comme traitement chaque fois qu'un tel resultat etait signale.

La patiente souffrait d'anemie falciforme homozygote compliquee, de lupus erythemateux dissemine, de sclerose en plaques, de nevrite optique et de dysfonction vesicale. Elle ne souffrait pas de diabete sucre et n'utilisait pas d'hypoglycemiants. Ses medicaments incluaient : prednisone (5 mg/j, dose stable depuis 2 ans), azathioprine, desmopressine, acide folique, vitamine D, vitamine B12, olmesartan, tolterodine, gabapentine et supplements de calcium. Elle recevait une exsanguino-transfusion toutes les 8 semaines et ses taux d'hemoglobine S avant les exsanguino-transfusions demeuraient toujours au-dessus de 50 %; a la demande de la patiente, depuis 1 an, la frequence des exsanguino-transfusions avait ete reduite, car auparavant, elles avaient lieu toutes les 4 semaines. Elle n'avait pas d'antecedents familiaux de neoplasie endocrinienne ou de diabete.

Etant donne que la patiente ne rapportait aucun symptome d'hypoglycemie, nous avons soupconne que les valeurs de glycemie basses puissent etre fausses. Nous avons note que les precedents specimens de sang veineux avaient tous ete preleves avant l'exsanguino-transfusion en presence d'une reticulocytose massive (numeration des reticulocytes pouvant atteindre 401,5 [plage normale 22-92] * [10.sup.9]/L). Cela pouvait suggerer une consommation excessive de glucose par les reticulocytes metaboliquement actifs dans le tube de prelevement avant que le laboratoire ne procede a l'analyse.

Nous avons demande a la patiente de mesurer sa glycemie capillaire 2 fois par jour pendant 2 semaines (a jeun et postprandiale) et ses valeurs de glycemie etaient normales, soit 3,9-5,1 mmol/L. De plus, lorsque nous avons mesure la glycemie sur du sang entier au moyen de l'analyseur de gaz sanguins (pour abreger l'intervalle entre le prelevement et l'analyse) et sur un echantillon de sang recueilli dans un tube a prelevement renfermant du fluorure de sodium/oxalate de potassium (inhibiteur de la glycolyse), nous avons obtenu des glycemies a jeun normales, de 4,6 et de 4,8 mmol/L, respectivement (tableau 1). Les specimens preleves avant la presente consultation donnaient des lectures hypoglycemiques et etaient recueillis dans des tubes sans inhibiteur de la glycolyse. Les 3 methodes ont ete utilisees en periode de reticulocytose massive (481,6 * [10.sup.9]/L lors de la glycemie capillaire et 594,6 * [10.sup.9]/L lors du prelevement sanguin [plage normale 22-92 * [10.sup.9]/L]).

Nous avons informe la patiente et ses medecins qu'elle ne souffrait pas d'hypoglycemie vraie et qu'elle n'avait pas besoin d'examens ou de suivis qui mobilisent beaucoup de ressources. S'il fallait proceder a des glycemies lorsque les taux de reticulocytes etaient eleves, nous avons suggere d'utiliser l'une des methodes decrites plus haut, la plus pratique etant la glycemie capillaire hors laboratoire.

Discussion

L'hypoglycemie vraie est exceptionnelle chez les patients qui ne souffrent pas de diabete sucre. Des examens plus approfondis sont necessaires pour en distinguer certaines des causes rares, telles que : hyperinsulinisme endogene, tumeurs...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A692733790