Un programme d'approvisionnement securitaire, souple et peu restrictif pour prevenir les deces par surdose.

Citation metadata

From: CMAJ: Canadian Medical Association Journal(Vol. 194, Issue 31)
Publisher: CMA Impact Inc.
Document Type: Article
Length: 2,565 words
Lexile Measure: 1800L

Document controls

Main content

Article Preview :

De janvier 2016 a juin 2021, 24 626 personnes sont decedees d'une intoxication aux opioides au Canada (1). Cette crise de sante publique actuelle est largement attribuable a l'infiltration du fentanyl de fabrication illegale et d'autres adulterants dangereux dans l'approvisionnement en drogues illicites. Une telle situation a conduit a la mise en oeuvre de diverses interventions en matiere d'education, de reduction des prejudices et de traitement du trouble lie a l'usage de substances psychoactives. Neanmoins, ces efforts s'averent insuffisants, et le nombre de deces par intoxication aux drogues ne cesse d'augmenter. En outre, un grand nombre de personnes n'ont pas recours aux traitements classiques; a titre d'exemple, seule une minorite de patients aux prises avec un trouble lie a la consommation d'opioides recoivent regulierement des medicaments (2). De plus, si l'on en croit les donnees recentes, l'efficacite de ces traitements serait reduite, face aux drogues desormais offertes sur le marche. C'est notamment le cas pour la buprenorphine chez les personnes consommant du fentanyl, par rapport aux consommateurs d'heroine (3). L'exposition involontaire au fentanyl des consommateurs de stimulants et d'autres produits, comme les benzodiazepines, suscite egalement des inquietudes.

Une telle realite a declenche des appels en faveur d'une offre licite et reglementee de substances psychoactives, autrement dit un << approvisionnement securitaire >>, en particulier d'options souples et peu restrictives qui repondraient aux besoins et aux objectifs divers des consommateurs de drogues (4).

Qu'est-ce que le programme SAFER?

Lance en avril 2021 a Vancouver, le programme SAFER (pour Safer Alternatives for Emergency Response, soit << solutions de rechange sures en reponse a une situation d'urgence >>) offre un approvisionnement securitaire de substituts aux drogues toxiques qui circulent sur le marche, sous forme de medicaments prescrits hors indication. Ce programme, administre par un organisme a but non lucratif (PHS Community Services Society) en partenariat avec Vancouver Coastal Health, est finance par le Programme sur l'usage et les dependances aux substances de Sante Canada, il est supervise par une equipe multidisciplinaire composee de medecins, d'infirmieres, de pharmaciens, de travailleurs sociaux et de personnes ayant vecu ou vivant une experience de consommation de substances. L'approche du programme SAFER peut etre percue comme un complement a la pharmacotherapie utilisee contre le trouble lie a l'usage de substances psychoactives, comme le traitement par agonistes opioides (TAO). Cependant, contrairement au TAO, souvent prescrit pour atteindre l'abstinence, le programme SAFER a pour principal objectif de prevenir les surdoses et autres prejudices, en reduisant la dependance au marche imprevisible et non reglemente des drogues. L'organisme fournit, entre autres, des medicaments ayant des effets physiologiques et psychiques souvent recherches par les consommateurs de drogues, mais obtenus uniquement a l'aide de drogues illicites, et non par les traitements classiques du type TAO (5).

Qui est admissible?

L'admissibilite au programme SAFER est fondee sur la consommation continue de substances psychoactives et la vulnerabilite aux prejudices qui y sont associes. Lors de l'admission, une evaluation du participant permet de determiner les options medicamenteuses adequates et les precautions a prendre en raison d'affections qui reduiraient...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A713285462