Education non-formelle et contribution a l'alphabetisme

Citation metadata

Author: Rachel Belisle
Date: Spring 2004
From: Ethnologies(Vol. 26, Issue 1)
Publisher: Ethnologies
Document Type: Essay
Length: 6,558 words
Lexile Measure: 1220L

Document controls

Main content

Article Preview :

Cet article propose une reflexion sur la contribution de l'education non formelle a l'alphabetisme de jeunes adultes peu scolarises a partir de resultats descriptifs d'une recherche ethnographique en milieux communautaires quebecois, notamment dans des Carrefour jeunesseemploi (CJE). L'auteure decrit des pratiques qui peuvent contribuer a l'alphabetisme. Elle s'appuie sur des resultats de l'Enquete internationale sur l'alphabetisation des adultes (EIAA) indiquant que les activites de lecture et d'ecriture de la vie courante favorisent l'alphabetisme et sur le constat de participation a des activites de preparation a l'emploi faisant appel a de la lecture et a de l'ecriture de jeunes gens peu scolarises.

This article reflects upon the contribution of informal education on the literacy rates of young adults with low levels of education, based on descriptive results of ethnographic research in a Quebecois community setting, notably at the Carrefour jeunesse-emploi (CJE) (youth employment centre). The author describes practices that can contribute to literacy. She draws on results of the International Adult Literacy Survey (IALS), which indicate that reading and writing activities in everyday life promote literacy, and on her observation of young individuals with low levels of education participating in employment preparation activities that require reading and writing.

La recherche ethnographique dont il sera question ici s'inscrit dans un mouvement international pour la reconnaissance de pratiques et d'environnements sociaux qui favorisent l'alphabetisme et la participation de toutes et de tous au developpement durable, mouvement qui a pris un virage majeur lors de la Cinquieme Conference internationale sur l'education des adultes (UNESCO 1997). Cet article propose une reflexion sur l'alphabetisme du point de vue de l'education non formelle des adultes en milieux communautaires. Il s'agit d'un point de vue marginal dans les sciences de l'education qui, encore aujourd'hui, confondent souvent education et scolarisation. L'education non formelle peut etre envisagee comme un espace d'apprentissage module par les preoccupations quotidiennes des gens qui le frequentent, anime par des personnes aux formations heterogenes, faiblement reglemente, axe sur des projets plus que sur des programmes, ou l'apprentissage, le partage, le detournement, la transmission ou la creation de codes, qu'ils soient ecrits, techniques, graphiques, musicaux ou autres, interviennent au cours d'un processus global de developpement des personnes, des collectifs et des communautes locales.

L'accent sera mis ici sur des resultats descriptifs d'une recherche ethnographique sur la culture de l'ecrit d'organismes communautaires (1). Le texte precise d'abord dans quel sens le terme << alphabetisme >> est utilise et presente ensuite quelques-uns des resultats de l'Enquete internationale sur l'alphabetisation des adultes (EIAA). Puis la methodologie de cette recherche ethnographique, les organismes et les personnes y ayant participe sont presentes sommairement. Ensuite, l'article fait etat de pratiques de l'ecrit observees sur le terrain, de questionnements des acteurs face a l'usage de l'ecrit dans des groupes composes de jeunes gens peu scolarises et d'elements du rapport a l'ecrit des acteurs. La conclusion s'attarde a cinq points qui permettent d'affirmer que les milieux communautaires de l'insertion favorisent le maintien d'acquis en lecture et en ecriture chez des jeunes gens non diplomes, tout...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A216486896