Surdose de medicaments presumee chez une femme de 53 ans.

Citation metadata

Date: Apr. 25, 2022
From: CMAJ: Canadian Medical Association Journal(Vol. 194, Issue 16)
Publisher: CMA Impact Inc.
Document Type: Article
Length: 2,531 words
Lexile Measure: 1730L

Document controls

Main content

Article Preview :

Une femme de 53 ans a ete amenee au service des urgences apres avoir ete trouvee inconsciente chez elle, entouree de flacons de medicaments vides. Son conjoint lui avait parle au telephone 5 heures auparavant; elle se disait bien. Ses antecedents medicaux incluaient un trouble bipolaire de type 1 et 2 tentatives de suicide.

Selon son conjoint, elle avait pu avoir pris environ 90 comprimes de 0,5 mg de lorazepam, 70 comprimes de 1 mg d'alprazolam, 48 comprimes de 1 mg de clonazepam, 24 comprimes de 50 mg de quetiapine, 10 comprimes de 7,5 mg de zopiclone et 1 flacon de NyQuil, qui renferme de l'acetaminophene, du dextromethorphane et de la doxylamine.

Avant son arrivee aux urgences, la patiente avait ete intubee par les ambulanciers afin d'assurer la permeabilite de ses voies respiratoires. A l'arrivee, sa temperature eta it a 35,7[degrees]C, sa tension arterielle a 74/33 mm Hg, sa frequence cardiaque a 115 battements/minute, sa frequence respiratoire a 8 respirations/minute et sa saturation en oxygene a 98 % avec une Fi[O.sub.2] de 100 %. Elle presentait un niveau de conscience diminue, avec un score 3T a l'echelle de Glasgow, sans agitation ni delire agite. Sa glycemie capillaire etait a 14,6 mmol/L (normale 3,8-7,0). Ses 2 pupilles etaient a 3 mm et reagissaient a la lumiere. Elle presentait un tonus normal, sans rigidite, hyperreflexie, ni clonies.

Quel est le toxidrome le plus probable chez cette patiente?

a. Syndrome serotoninergique

b. Syndrome malin des neuroleptiques

c. Intoxication aux opio'i'des

d. Intoxication aux sedatifs ou aux hypnotiques

e. Intoxication aux anticholinergiques

La reponse est << d >>. Cette patiente presentait un niveau de conscience diminue, sans les caracteristiques d'autres toxidromes (tableau 1). L'examen physique suggerait une surdose de sedatifs ou d'hypnotiques, compatible avec l'ingestion de benzodiazepines, de zopiclone et de doxylamine rapportee. Meme si plusieurs caracteristiques de l'intoxication aux opio'i'des recoupent celles de l'intoxication aux sedatifs ou aux hypnotiques, la premiere provoque un myosis, qui n'a pas ete observe chez cette patiente (1). Le syndrome serotoninergique et le syndrome malin des neuroleptiques (SMN) peuvent tous deux causer une alteration de l'etat mental et une instabilite autonome (1). Le syndrome serotoninergique est caracterise par un declenchement subi, une hyperreflexie et des myoclonies, tandis que le SMN survient en quelques jours, entraTnant generalement une rigidite musculaire dite << en tuyau de plomb >> (1). Quant a I'intoxication aux anticholinergiques, elle s'accompagne d'un delire agite, d'hyperthermie, de mydriase, de secheresse de la peau et des muqueuses et de retention urinaire (1).

Parmi les strategies de decontamination suivantes, laquelle serait appropriee pour I'instant?

a. Charbon active

b. Lavage gastrique

c. Irrigation intestinale totale

d. Aucune decontamination gastro-intestinale

La reponse est << d >>. Meme si la decontamination gastro-intestinale est un element crucial de la prise en charge de certaines urgences toxicologiques, notre patiente a ete amenee plusieurs heures apres l'ingestion presumee, ce qui reduirait l'utilite du charbon active (2). Il n'y a pas d'indication pour l'irrigation intestinale totale, qui est envisagee lors d'intoxications a des medicaments a...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A701180708