Ce qu'il faut pour mettre un terme à la guerre civile en République Centrafricaine.

Citation metadata

Date: Sept. 11, 2021
Publisher: AllAfrica Global Media
Document Type: Article
Length: 1,170 words

Document controls

Main content

Article Preview :

Byline: Tim Glawion

Ces derniers mois, des politiciens et des journalistes centrafricains ont partagé des images de militaires posant devant différents panneaux de la ville - apparemment comme preuve que l'État (https://www.france24.com/en/africa/20210224-pro-government-central-african-forces-capture-ex-president-s-boziz%C3%A9-stronghold) reprend le contrôle d'un pays pris dans une guerre civile depuis (https://www.clingendael.org/pub/2015/speculating_on_crisis/) presque une décennie.

Celle-ci a commencé lorsque des groupes rebelles du nord-est du pays ont formé une coalition en 2012 pour renverser le président François Bozizé. Ils ont alors déclaré vouloir défendre les intérêts d'une population marginalisée qui réclamait plus de développement.

Il est fort probable que la rébellion ait cependant été déclenchée par la tentative de Bozizé de prendre le contrôle de l'(https://www.crisisgroup.org/africa/central-africa/central-african-republic/dangerous-little-stones-diamonds-central-african-republic) activité minière lucrative des groupes armés.

Cette rébellion a rapidement pris de l'ampleur et a facilement submergé une armée centrafricaine faible qui n'avait aucun intérêt à défendre son (https://www.dw.com/en/press-freedom-under-threat-in-central-african-republic/a-16785956) dirigeant autocratique. Même si les rebelles ont été délogés de la capitale sous la pression internationale, et par une mission de maintien de la paix en 2014, ils restent actifs dans l'arrière-pays.

Si on jette un regard sur (https://natoassociation.ca/rumble-in-the-jungle-a-special-report-on-the-central-african-republic/) l'histoire centrafricaine, on se rend compte que le contrôle militaire a toujours été de courte durée dans ce pays vaste et (https://www.worldbank.org/en/country/centralafricanrepublic/overview) peu peuplé.

Dans une (https://www.cambridge.org/de/academic/subjects/politics-international-relations/african-government-politics-and-policy/security-arena-africa-local-order-making-central-african-republic-somaliland-and-south-sudan?format=HB) étude approfondie qui compare la République centrafricaine (RCA) au Soudan du Sud et au Somaliland, j'ai découvert que l'empreinte de l'État dans les zones périphériques de la RCA était de loin la plus faible.

À mon sens, ce n'est qu'en accordant la priorité aux aspects civils de la gouvernance, tels que l'éducation et la santé ainsi que la construction d'infrastructures, que l'État sera protégé des rébellions qui remettent en cause son pouvoir, à l'avenir.

Une longue histoire de conflits

La République centrafricaine a (https://www.britannica.com/place/Central-African-Republic) pendant longtemps été considérée comme le...

Source Citation

Source Citation   

Gale Document Number: GALE|A675202833